La French-Tech acteur de la solidarité intergénérationnelle au C-IN

Publié par

Fidèle à sa vocation, le C-IN accueille depuis six mois, le projet « Smart Seniors », une initiative citoyenne innovante, tant du point de vue social que technique : ce projet veut offrir un bouquet de services conjuguant Numérique et Humain pour permettre aux séniors de rester autonomes à domicile le plus longtemps possible.

Travaillant en Intelligence collaborative au sein du C-IN, les initiateurs du projet ont, depuis sa création, des liens forts avec celui-ci : il s’agit de l’Association ECTI soutenue dans son action au C-In par la Métropole Aix-Marseille Provence, du Lab lui-même, de la société

AXYN Robotique partenaire du Lab et de son actionnaire, la société PROXYDOM services, travaillant en équipe avec l’ADMR.

Le projet adresse un enjeu social et économique considérable : la dépendance, au même titre qu’une maladie invalidante s’étendant sur une longue période, entraine des situations lourdes à supporter au niveau humain et économique, à la fois pour les seniors, leur entourage et la solidarité collective.

Pour apprécier la dimension du défi, il faut savoir qu’en France, avec l’arrivée des « boomers » et l’accroissement constant de l’espérance de vie, le nombre de personnes de plus de 85 ans va doubler d’ici 2030 et quadrupler d’ici 2040 avec une incidence non négligeable sur les coûts déjà très élevés (47 Mds € en 2011 dont 14 en dépenses privées d’après F. Heyriès pour Orange).

Au niveau mondial, les « tycoons » de la Silicon Valley, et ce de manière spectaculaire, investissent des sommes considérables dans la robotique humanoïde, le trans-humanisme et l’homme bionique. L’objectif final affirmé n’est-il pas à terme de délivrer l’humanité du processus biologique du vieillissement et de ses conséquences ? En Asie, de façon plus discrète mais tout aussi efficace, le Japon, la Corée du Sud et la Chine ont aussi largement investi ces secteurs notamment la Robotique. Les pays d’Europe s’y essaient aussi à des degrés divers.

De manière plus modeste et plus réaliste, le projet Smart Seniors, en ligne avec l’OIR Paca « e-santé-silver économie », et avec le soutien de la French-Tech Aix-Marseille, a pour ambition de prévenir la perte d’autonomie, en offrant des conditions de vie les plus harmonieuses et sûres possibles : il s’agit d’intégrer les plus récentes innovations techniques dans 4 « Secteurs », « Sociabilité / Sureté / Sécurité /Santé, en faisant appel aux derniers développements dans les domaines suivants : objets connectés, robotique, intelligence artificielle, télécommunications, système d’information, et à terme big data…. ; avec le souci constant de faciliter la oordination de l’ensemble des acteurs au service de « l’habitant connecté » et de rendre moins lourdes les interventions humaines des professionnels et aidants familiaux.

Le projet prévoit de se développer sous la forme d’une expérimentation d’économie circulaire, d’abord sur le territoire du Pays d’Aix, puis de se développer dans la Région PACA avec le soutien d’un écosystème constitué des Pouvoirs Publics concernés, du monde associatif, des sociétés de services et partenaires industriels acteurs sur le sujet. Il devrait s’étendre sur une durée de trois ans avec l’objectif final de la mise en œuvre d’une solution humaine et technique qui aura été déployée dans un nombre significatif de domiciles de seniors et aura démontrée de manière expérimentale ses performances et sa capacité à être généralisée à grande échelle dans le futur.

 

 

Rédacteur : Hubert JOUVE

Les commentaires sont fermés.